Clem et Julie

n538433911_1085019_7324

Bon, voilà, là au dessus c’est nous.

Pourquoi cette photo? Et bien parce qu’à chercher, rares sont les clichés ou l’on ne fait pas une grimace volontaire ou que l’on a pas un verre à la main ou un vilain bouton sur le nez… Enfin vous voyez de quoi je parle. Autre élément important de cette image, nous sommes deux. Comme dans la vie.  La vraie. Enfin, et pour finir sur le sujet il se trouve que cette photo a été prise en voyage, transition toute trouvée pour vous expliquer un peu quelle mouche nous a piqués…

Donc nous y voilà, le gros projet qui occupe nos petites têtes de grands adulescents (adultes-adolescents) est en train de devenir réalité. Partis d’un constat simplissime: la diversité de notre habitat naturel (la planète Terre) ne se mesure pas à la portée de nos horizons locaux, on aimerait bien savoir ce qu’il y a plus loin, alors on y va. C’est donc avec cette soif de découvertes, d’expériences, de rencontres et d’aventures que nous partons explorer quelques coins de notre planète fascinante, espérant en ramener un tête pleine de  souvenirs et une certaine sagesse…

En effet, ce périple n’est pas une simple période de vacances (même si c’en est quand même, hein, faut pas déconner), mais une sorte de voyage initiatique, rêve de gosse qui se réalise, et certainement le début d’une longue série de découvertes aux 4 coins du monde.

Partir est un choix difficile et souvent compliqué. On met son confort et sa routine de côté, on se met en danger en quittant une vie professionnelle établie et un confortable appartement sans vraiment savoir ce qui se trouve au bout de la route, on sait ce qu’on perd, pas forcément ce qu’on gagne… Mais à se poser trop de questions on finit par ne plus trouver aucune réponse,  l’immobilisme guette. Et le mode pantoufle/TF1/crédit-conso c’est pas trop notre tasse de thé, donc ACTION!

Et pour casser la routine, rien de mieux que de partir avec le strict minimum dans un sac à dos, et de se laisser guider par les feelings du quotidien et un itinéraire laissant une large place à l’improvisation. Chez l’habitant, en guest-house, en bivouac, en bus, train, avion et bateau, à dos d’éléphant, avec des ampoules au pied, des plages Thaï aux jungles primaires de Malaisie, des plus beaux sommets des Andes aux Orques de Valdez, Du Salar d’Uyuni aux chutes d’Iguazu, de l’effervescente Hong-Kong au désert d’Atacama… Un début, une fin, et tout à inventer entre les deux.

Allons donc nous forger notre propre vision sur le monde, et profitons-en pour au passage s’envoyer une indigestion de bonne choses.

So far, so good*

A bientôt;

Clem et Julie


* Jusqu’ici, tout va bien.

2 Responses to “Clem et Julie”

  1. boris 30 novembre 2010 at 13 h 09 min #

    pas mal du tout ce blog
    je vais suivre cela de près

    en tout cas profite bien
    et tenez nous au jus sur votre périple
    la biz

  2. Sylvie 19 mars 2015 at 9 h 53 min #

    Très sympa ce blog, et ttes mes félicitations pour la richesse de vos contenus et photos. Mais dites moi, aurez-vous un adresse e-mail pour vous contacter?
    Merci

Leave a Reply