San Pedro de Atacama

7 avr

Nous voici donc à la Laguna Verde (au pied du Licancabur) et c’est là que nous quittons nos hommes (avec Caro) afin de passer quelques jours entre copines. Direction la frontiere Chilienne et  San Pedro de Atacama. Ville accueillante et très charmante ! En direction du camping cité dans le Lonely planet un gentil monsieur nous en conseille un autre beaucoup moins cher. Celui du Lonely a eu entre temps un probleme aux chevilles puisque son prix avait doublé en comparaison  avec ce qui y était noté (20 euros par personne pour un camping et ben voyons !).

Bref, nous voici dans le camping le plus roots de San Pedro mais  il y a le strict nécesssaire donc c’est parfait! Nous decidons le soir meme de sortir un peu dans la ville et prendre la température, et il faut avouer que nous avons eu bien chaud puisque nous avons dégusté le fameux Pisco (Alcool local, grande specialite du Chili). Nous avons  passé une excellente soirée en compagnie de Chiliens  (et Chiliennes, je préfère préciser). A présent, le reggaeton et la cumbia n’ont plus de secrets pour nous ! Ni le Pisco d’ailleurs… Après une journée de remise en forme au camping, nous ferons la connaissance d’Hernan qui fait son business en proposant des treks à vélo et à pied  afin de découvrir les paysages du coin, mais aussi la civilisation précolombienne. La ville étant bourrée de « tour operator d’excursions ultra touristiques » et Hernan ayant l’air franchement intéressant (a également fait  des etudes d’anthropologie), nous décidons d’aller faire ce trek a vélo. Nous serons accompagnées de 2 autres personnes: Peter (un hollandais) et Drew (un australien) et ferons connaissance avec eux le veille au soir autour d’un asado  (Un asado c’est une sorte de barbecue mais ce n’est pas un barbecue c’est un asado !). La journée du lendemain fut plus qu’intéressante même si je n’ai pas tout capté vu mon niveau d’espagnol. « Euhhhhh qu’est ce qu’il dit là Caro ? » ( nb: en plus de ca, les chiliens ne prononcent aucun « S » ce qui donne : « como eta ? » « Eta bien » « Depue…. » ou bien « Sei Mill »). Les paysages etaient encore une fois grandioses: canyons rouges vifs et plaines verdoyantes, joli contraste. Nous avons également visité les ruines d’un site précolombien et avons pu apercevoir dans une grotte et sur certaines roches des petroglyphes  précolombiens (cf les photos, on peut apercevoir un chaman, des lamas, des personnes etc).

C’est en rentrant de cette journée passionnante que nous avons eu la joie de trouver nos hommes qui avaient réussi l’ascension du Licancabur. Trop fières d’eux! Nous avons ainsi pu leur présenter nos « amis »  du camping et essentiellement Drew avec qui nous avons tous les 4 fort sympathisé  !

C’est avec lui que nous ferons 18 km a velo 2 jours plus tard afin de rejoindre la Vallée de la Luna et comme son nom l’indique son paysage lunaire. Etant restés pour le couché de soleil, nous ferons notre retour a velo (re 18km) dans le noir avec pour seules lumieres nos lampes frontales.

Au final, nous serons restées 5 jours a San Pedro avec Caro tellement l’ambiance de la ville et du camping étaient agréable !

Pour savoir ce que cette dernière en pense, jetez un  oeil a son blog: weloveamericalatina

No comments yet

Leave a Reply